Rechercher
  • Sylviane MORO

Coaching thérapeutique et animal

Les animaux sont des êtres instinctifs et très intuitifs. Leur perception développée et leur haute capacité à ressentir leur permettent de détecter des états physiques encore subtils. Pour alléger nos maux, leur compagnie est d’une aide précieuse. Si beaucoup se questionnent encore sur l’influence de la présence animale dans le processus de guérison, de nombreux thérapeutes font aujourd’hui appel à nos amis les bêtes pour améliorer la santé de leurs patients.


A chaque animal sa médecine : découvrez comment les animaux peuvent aider bon nombre de malades à atténuer leur souffrance et s’ouvrir aux autres.



Le chien : anti stress et détecteur de maladies


Le chien-guide est bien connu pour accompagner les personnes malvoyantes. Mais plus qu’une excellente vision, le chien possède aussi un odorat redoutable. Utilisé par les douanes, l’armée et la police, on s'intéresse aujourd’hui à son acuité pour signaler des maladies invisibles. Cancer de la prostate, du poumon, de la peau, du sein, épilepsie : il est prouvé que les maladies portent des odeurs détectables par le chien.


La compagnie du meilleur ami de l’homme est aussi factrice de bien-être et d’apaisement. Plusieurs études neuropsychiatriques menées par le Centre de Recherche de l'Institut Universitaire en Santé mentale de Montréal ont démontré que la présence des chiens diminuait le niveau de stress auprès des enfants autistes et autres personnes atteintes de problèmes comportementaux.


Le chat : le calme après la tempête


Le chat doux et calme est très souvent plébiscité pour ses vertus apaisantes. Selon certains vétérinaires, le ronronnement de l’animal améliore la sérotonine qui agit favorablement sur l’humeur et exerce une action bénéfique sur la tension artérielle. Le mouvement de caresse procuré à un chat génère aussi une tranquillité d’esprit, permettant de se recentrer sur l’instant présent. Si vous êtes allergiques à son poil, le chat sibérien hypoallergénique deviendra votre meilleur ami.


Le cheval : le coach des émotions


Très à l’écoute des émotions et des énergies environnantes, les chevaux sont des êtres d’exception dans le domaine des soins et thérapies.


Les professionnels de la santé les sollicitent pour accompagner des enfants en mal-être psychiques et comportementaux, certains ont même fait leur entrée dans le service gériatrique de l’hôpital de Calais. En cinq ans, le personnel soignant constate d’ailleurs que la présence des chevaux affecte positivement le moral des patients, permettant de revoir les prescriptions d’anxiolytiques à la baisse.


Instinctif et tête de mule, on raconte qu’on ne peut rien cacher à un cheval. Depuis plusieurs années, certains coachs proposent l’équi-coaching pour mener des coaching d’équipe et de management.


Point de vigilance : entre les activités équestres et les équi-coaching, on a tendance à outrepasser les limites des chevaux. Si vous faites appel à ce genre de pratique, veillez à ce que les coachs et maîtres des chevaux trouvent le bon équilibre pour l’épanouissement de l’animal.


Le dauphin: les radars des émotions


Le dauphin est libre, non conditionné par la moindre récompense et très réceptif aux émotions. Ils communiquent sur un plan émotionnel et charnel, facile à décoder pour l’homme et notamment pour les enfants autistes.


Sensibles et empathiques, ils viennent à la rencontre des personnes atteintes d’autisme, d’hyperactivité, de dépression ou de toutes sortes de désordres traumatiques. Ils ont aussi la faculté de détecter une femme enceinte de quelques semaines.


Sur le site écologique de Dolphin Reff où les dauphins évoluent dans leur environnement naturel, on observe que l’animal choisit le nageur avec qui il souhaite rentrer en contact et non l’inverse.


Les animaux ont leur propre médecine et peuvent vous aider à surmonter vos difficultés et vous faire avancer sur le chemin de la guérison.


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout