Rechercher
  • Sylviane MORO

Démasquer les fausses conceptions du pardon


“Nous pardonnons trop peu et nous oublions trop.” Madame Wetchine.

Peut-on construire un édifice sans nettoyer le terrain ? Sans des fondations solides ?

Pardonner ne signifie-t-il pas oublier. “Je ne peux pas pardonner parce que je ne peux pas oublier”, n’est qu’une injonction. C’est une erreur de faire de l’oubli le test du pardon. Au contraire, le pardon permet d’aider la mémoire à guérir. “Je pardonne, mais je n’oublie pas”, n’est pas plus sain si la personne reste sur ses gardes continuellement.


Pardonner ne signifie pas nier. Quand un coup dur arrive, le pardon est là pour nettoyer les plaies. Mais cela requiert de la volonté et de l’acceptation : accueillir les sentiments négatifs telles la honte et la colère et mettre des mots dessus.


L’un des exemples les plus troublants est l’interprétation donnée aux paroles suivantes de la Bible : “Pardonne-nous comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés”. Pour être pardonné, nul besoin de faire un geste de pardon, si ce n’est peut-être se pardonner soi-même.


Pardonner à l’autre ne veut pas dire s’excuser

Pardonner à quelqu’un ne revient ni à présenter des excuses, ni à lui retirer toute faute. Mais à reconnaître ce qui a été fait et à décider d’accorder son pardon pour que chacun puisse continuer d’avancer sur son propre chemin ou sur un chemin commun.


Pardonner n’est pas une démonstration de supériorité morale

Certains pardons humilient plus qu’ils ne libèrent. Alors, le pardon se transforme en un geste subtil de supériorité morale, de suprême arrogance, il peut dissimuler un instinct de pouvoir sur l’autre par exemple. Le vrai pardon est un sentiment, une émotion pure qui vient de l’intérieur.


Le pardon est une aventure humaine spirituelle. Il s’échelonne dans le temps. Il réside dans l’avant, l’après et le présent. Il nécessite du temps, de la patience. C’est une quête de cœur. Il est exempt de toute vengeance. Il ne repose pas sur l’élan d’un faux volontarisme, mais il est dicté par la volonté de guérir et grandir.


Découvrez de nouvelles façons de voir vos rapports humains à travers le pardon dans le prochain article.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout